Cine Qua Non

Cinéma

24 mars 2014

Inglourious Basterds { la vengeance de Shoshannah}


de Quentin Tarantino (sortie: 2009)

Scénario de Quentin Tarantino

 

InglouriousBasterds2787

InglouriousBasterds2800

InglouriousBasterds2801

   Après avoir assisté à l'exécution de sa famille par le colonel nazi Hans Landa ( Christoph Waltz) ,  Shoshannah Dreyfuss (Mélanie Laurent), une jeune juive,  fuit  à Paris où elle prépare discrètement sa vengeance dans les coulisses d'un cinéma . De son côté, le lieutenant Aldo Raine ( Brad Pitt) dirige une troupe de soldats formés pour combattre dans le  sang les nazis...


                       {La vengeance de Shoshannah}


     Quoi de mieux pour commencer ce renouveau du blog avec une scène qui se déroule dans une salle de cinéma? A chaque fois que j’entends parler du film Inglourious Basterds, c’est toujours ce moment qui me revient en mémoire, avec celui, bien sûr, du tête à tête entre le colonel Hans Landa (génialissime Christop Waltz) et Shoshannah ( Mélanie Laurent) mais ce deuxième  extrait sera l’occasion d’un autre article. Alors pourquoi cette scène  de vengeance précisément ?

   Il faut tout d’abord recontextualiser mon visionnage du film au cinéma. La  salle était bondée comme souvent lorsqu’un film de Tarantino sort sur  grand écran. Il ne restait donc plus que les places de devant. Pas un très bon emplacement, vous allez me dire. Mais , justement pour cette scène là, si!! Cet extrait,  est à mon avis le point culminant du film ( ceux qui n’ont pas vu le film, arrêtez ici votre lecture pour ne pas être spoiler et revenez plus tard quand vous l’aurez visionné ;) ) puisque Shoshannah, même si elle n’est pas dans un très bon état, arrive finalement à mettre sa vengeance à exécution. Le film de propagande nazie projeté sur l’écran est interrompu et laisse apparaître le visage de la jeune femme pleine de rage déclamant toute sa haine envers les nazis avant que son petit-ami, lance un mégot de cigarette encore allumé sur un tas de pellicules, embrasant l’écran et la salle entière. Et c’est là toute la magie de cette scène puisque le malin Tarantino utilise le procédé de la mise en abyme (le cinéma dans le cinéma) qui donne l’impression aux spectateurs d’être parmi la foule des nazis et d’assister à ce spectacle fatal. Bref, un vrai moment de cinéma. De plus, loin de moi l’idée de faire ma franchouillarde, mais Mélanie Laurent est dans cette scène stupéfiante. Le ton de sa voix, son rire diabolique et la force de son regard qui disparaissent peu à peu dans les flammes est, à ce moment précis,  juste incroyable. C’est, selon moi, un des meilleurs rôles de sa jeune carrière, et une de ses scènes qui te fait dire, qu’indéniablement, un Tarantino DOIT  se voir dans une salle obscure.


voir la scène

 

 

 

 

 

Posté par zaboue à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire