Cine Qua Non

Cinéma

22 décembre 2012

Main dans la main

de Valérie Donzelli (sortie: le 19 décembre 2012)
Scénario de Valérie Donzelli, Jérémie Elkaim & Gilles Marchand

20372420

Rien ne prédestinait Joachim Fox (Jérémie Elkaim) , un jeune  miroitier de province et Hélène Marchal (Valérie Lemercier), directrice de l'école de danse du prestigieux opéra Garnier  à faire connaissance. Cependant, dès leur première rencontre, une étrange alchimie les lie entre eux. Ils entament alors, à eux deux, une curieuse chorégraphie...

         Après La  reine des pommes et la Guerre est déclarée, la poésie et la folie douce de Valérie Donzelli sont encore de la partie.. La particularité de cette réalisatrice est que, dans son précédent film,  d'un sujet plutôt triste, en fait un film lumineux et plein d'espoir et que d'un thème plutôt joyeux, la rencontre amoureuse, il s'en dégage une certaine mélancolie. Car oui, le dernier film de Valérie Donzelli est amusant mais on sent de- ci de-là une certaine tristesse notamment par ses personnages. On est loin , en effet, avec Hélène Marchal de la Valérie Lemercier  déjantée de Palace, des Visiteurs et  des sketchs des nuls (mémorable école du fan) et de Kad et Olivier. Bien au contraire, on a affaire à une Hélène angoissée et peu sûre d'elle. C'est ce que j'appelle l'effet Eternal Sunhine of the spotless mind  pour le changement de style de rôle de  Jim  Carrey  ou que d'autres appelle l'effet Tchao Pantin pour Coluche. Face à elle, Joachim, un jeune homme doux et attendrissant (génial Jérémy Elkaim) profite de cette singulière liaison pour s'émanciper un peu de sa soeur avec qui, il entretient une relation plus que fusionnelle. C'est d'ailleurs cette dernière, jouée par Valerie Donzelli  qui porte en elle le plus grand potentiel comique du film. Il faut la voir s'entrainer  avec son voisin dépressif pour un concours de danse à Monaco. Un autre personnage clef de cette histoire est sans aucun doute l'Opéra Garnier,  où se rencontre Hélène et Joachim. Avec sa caméra, la réalisatrice nous montre les coulisses de ce véritable labyrinthe où grince le vieux parquet. D'autre part, Valérie Donzelli ne change pas une équipe qui marche. On retrouve ses acolytes de toujours: Jérémy Elkaim qui signe encore avec elle le scénario du film, Béatrice de Stael dans le rôle de la copine gravement malade et Serge Bozon dans celui du voisin, apprenti danseur. Enfin, notons une BO excellente, un subtile mélange entre classique et 80's.

Valérie Donzelli signe ici un troisième long - métrage qui ne fait que confirmer son talent, sa fantaisie et sa volonté  de s'affranchir  des " normes cinématographiques" pour notre plus grand plaisir.

*

203724382037243720372435

20372430

 

 

2037243920309366

Posté par zaboue à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire